La Pierre Bleue Belge, un matériau mêlant tradition et modernité

La Pierre Bleue Belge, un matériau traditionnel qui sublime les projets, même les plus contemporains

Produit de la fossilisation de la faune et de la flore des mers qui baignaient autrefois nos régions, la pierre bleue extraite sur le site des Carrières du Hainaut est un matériau pour ainsi dire vieux comme le monde. Utilisée très tôt comme matériau de construction, tel qu’en témoignent certains édifices datant d’il y a plusieurs siècles, elle est aujourd’hui synonyme de tradition et de classicisme dans la plupart des esprits.

Pourtant, de nombreux projets architecturaux actuels nous prouvent que la pierre bleue mérite également sa place au sein de constructions modernes. C’est notamment le cas du projet de rénovation complète mené d’une main de maître par l’architecte Nicolas de Smedt à Tervuren, dans le Brabant flamand, qui allie authenticité de la pierre bleue et architecture pour le moins contemporaine.

 733
11-09-2020
Naamloos-1

La Pierre Bleue Belge pour une villa résolument moderne

Le projet en quelques mots

  • Rénovation profonde d’une ancienne villa à Tervuren
  • Recherche d’un style moderne et contemporain
  • Usage de la pierre bleue Belge en extérieur, sur la façade et au sol
  • Choix de la finition EnoLuce pour sa teinte, son aspect minéral et ses propriétés antidérapantes
  • Projet mené par le bureau d’architecture Nicolas de Smedt

La construction d’une maison est souvent qualifiée de « projet d’une vie », mais quid des projets de rénovation profonde destinés à insuffler une seconde vie à un logement que l’on occupe depuis de nombreuses années ? Transformer leur maison de la périphérie bruxelloise en villa résolument contemporaine, tel est le projet ambitieux que s’est lancé un couple de Tervurenois en quête de modernité.

L’architecture de la nouvelle bâtisse se devait donc d’être moderne, en phase avec son temps, ancrée dans son époque. C’est alors que l’architecte Nicolas de Smedt leur soumet son projet de villa composée de volumes cubiques, aux façades recouvertes de crépi blanc et de Pierre Bleue du Hainaut. Un choix de matériaux qui n’est pas dû au hasard, comme il nous l’explique :

« L’usage de la pierre bleue comme parement nous a permis de créer des masses foncées en façade, pour ne pas interrompre les surfaces vitrées sombres par le crépi blanc », raconte Nicolas. « Nous avons également utilisé la pierre bleue en grandes surfaces sur la partie semi‑enterrée du bâtiment dans le but de l’alléger et de mettre en évidence le volume en porte-à-faux situé au rez-de-chaussée. »

Ce projet architectural, qui fait la part belle à la pierre bleue de notre pays, met en outre ce matériau à l’honneur au niveau des sols. Un choix à nouveau motivé par des raisons esthétiques, la teinte de la pierre bleue Belge permettant d’assurer une jolie continuité entre le revêtement en béton gris anthracite des terrasses et le reste des sols extérieurs. « Le revêtement en béton poli   du rez de chaussée se prolonge sur les terrasses extérieures, c’est pourquoi nous avions besoin d’un matériau qui reste dans les mêmes gammes de ton », poursuite Nicolas. « La Pierre Bleue du Hainaut, et plus particulièrement la finition EnoLuce des Carrières du Hainaut, nous a permis d’assurer la continuité recherchée. »

Ce projet architectural, qui fait la part belle à la pierre bleue de notre pays, met en outre ce matériau à l’honneur au niveau des sols. Un choix à nouveau motivé par des raisons esthétiques, la teinte de la pierre bleue Belge permettant d’assurer une jolie continuité entre le revêtement en béton gris anthracite des terrasses et le reste des sols extérieurs. « Le revêtement en béton poli   du rez de chaussée se prolonge sur les terrasses extérieures, c’est pourquoi nous avions besoin d’un matériau qui reste dans les mêmes gammes de ton », poursuite Nicolas. « La Pierre Bleue du Hainaut, et plus particulièrement la finition EnoLuce des Carrières du Hainaut, nous a permis d’assurer la continuité recherchée. »

EnoLuce : un choix esthétique, mais aussi technique

La pierre EnoLuce est également le matériau ayant été choisi pour recouvrir le grand escalier menant à l’entrée de l’habitation. Véritable pièce maîtresse du projet, cet escalier se devait d’être sublimé par une pierre aux qualités esthétiques indéniables, mais également de garantir la sécurité des personnes qui l’emprunteraient de jour comme de nuit, par temps sec ou humide. La pierre bleue EnoLuce, avec sa surface légèrement rugueuse, s’est rapidement imposée comme le revêtement par excellence.

EnoLuce
Nouvelle finition dans la gamme de pierre bleue des Carrières du Hainaut, EnoLuce affiche un aspect mat et rugueux, parsemé d’éclats qui proposent un subtil jeu de lumière, d’élégance et de mystère. Cette pierre gris anthracite profond fait ressortir les traits caractéristiques de la pierre bleue et rappelle la dimension minérale de la croûte terrestre.

« L’usage du béton poli n’était pas conseillé pour la réalisation de l’escalier, entre autres parce qu’il risquait d’être bien trop glissant. La finition de la pierre bleue EnoLuce des Carrières du Hainaut permettait au contraire d’avoir une surface antidérapante, tout en restant à nouveau dans les mêmes teintes que le béton », explique Nicolas, dont le choix de finition a tout de suite plu au client. « Mon épouse et moi recherchions une pierre à l’aspect brut, pas trop variable en épaisseur et qui possède un certain caractère moderne. L’architecte nous a proposé la finition EnoLuce et nous sommes directement tombés sous le charme », admet le propriétaire des lieux.

 

Autre impératif : la pierre choisie en parement de façade et revêtement de sol se devait de résister aux intempéries et à l’usure du temps. EnoLuce, première finition foncée de la Pierre Bleue du Hainaut pouvant être utilisée à l’extérieur, semblait donc être le choix de pierre idéal. « La pierre bleue est un matériau qui vieillit bien, se patine, mais ne se dégrade pas, contrairement à d’autres matériaux donnant une réelle impression d’usure », admet Nicolas. Une opinion partagée par le client, pour qui l’usage de la pierre bleue Belge était une évidence dès le début du projet. « Lorsque l’architecte nous a suggéré d’utiliser de la pierre bleue, notre première question était de savoir s’il s’agirait de pierre bleue Belge. Le sol intérieur de notre ancienne maison était en effet recouvert de cette pierre, que nous aimions tout particulièrement pour son coloris, sa stabilité et sa résistance. Nous avons donc eu grand plaisir à intégrer cette fois la pierre à l’extérieur de notre habitation. »

La Belgique a l’honneur à travers la pierre

Le caractère local de la Pierre Bleue Belge, extraite à Soignies dans la province de Hainaut, fut lui aussi déterminant pour l’architecte à la tête du projet. Compte tenu de l’usage extérieur du matériau, il était selon lui impératif d’utiliser une pierre de nos régions, mieux adaptée au climat belge que des pierres provenant de France ou d’Asie. Une décision approuvée par le client, pour qui la durabilité et la belgitude du projet revêtaient une importance cruciale : « À une époque où l’écologie est un vrai débat social, nous sommes ravis de savoir que la rénovation de notre maison a fait appel à un cycle de production court, la pierre bleue utilisée ayant été extraite, taillée puis posée en Belgique. Notre projet de rénovation démontre en outre que le pays regorge de magnifiques matériaux qui méritent d’être mis en avant », conclut-il.

DEMANDEZ VOTRE BOÎTE D’ÉCHANTILLONS

Envie d’admirer nos pierres bleues de vos propres yeux ? TROUVEZ UN DISTRIBUTEUR dans votre région et visitez la salle d’exposition.

Architecte(-paysagiste) ou designer ? Demandez la BOÎTE ECHANTILLONS

Des questions ? N’hésitez pas à nous CONTACTER.